De mémoire de Femmes, par Habiba Nathoo

1 commentaire

Des corps déchirés, violentés, des cœurs abusés au goût d’une fatale solitude, et malgré tout quelques murmures de joie, d’espoir, de renaissance, encore…

Ces pièces isolées mises ensemble dans cet espace libre de création dévoilent l’inconscient collectif des Femmes.
Intenses vies, peines et résiliences qui parsèment nos chemins, nos mouvements de corps et d’âmes.

La beauté est à ce prix, celui de la danse de la vie.

La scène nous offre une voix, un corps, un regard, une écoute, un droit d’être, de dire l’indicible, de sublimer, de transformer. Un moment de vérité, un moment d’existence.
Audibles, visibles, Femmes vulnérables encore, mais sous la Lumière bienveillante de celles qui sont passées par là déjà.
Je marche, parce que je suis fatiguée de m’échapper.
Je m’arrête, parce que je suis épuisée de continuer.
Je désire, parce que je refuse de mourir.
Je dis non, parce que ma vie a dit oui.
Je crée, parce que j’ai des choses à être.
Pour toutes celles disparues en silence,
pour toutes les créations avortées,
pour tous les printemps qui redonnent la chance à la fleur d’éclore à nouveau,
pour la source qui coule en nous, tantôt limpide tantôt tumultueuse,
nous serons rouges, nous serons feu, nous serons fières, même de si peu
nous serons nues, petites ou grandes, fragiles ou fortes, tremblantes ou confiantes,
De mémoire de Femmes
nous serons,
tant que la Lumière nous guidera vers l’autre.
Publicités

Une réflexion sur “De mémoire de Femmes, par Habiba Nathoo

  1. Pingback: Après la fête – Réflexions postpartum |

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s